staturt_ile_de_gor_e5L’île de Gorée un symbole fort de l’histoire de l’esclavage, en effet, c’est dans lieu de torture que bon nombre d’esclaves ont séjourné. Vite déracinés, un voyage sans retour leur était proposé, de manière plus exact, IMPOSÉ. Les Etats-unis, le Brésil ou encore les Antilles, des destinations de rêves, mais par pour ces esclaves. Non loin d’être des vacances, leur sejour était un enfer.

La maison des esclaves représente un lieu symbolique de la traite négrière, c’est en effet la dernière esclaverie existante à Gorée. Elle fut construite en 1776 par les Hollandais et a été instituée patrimoine mondial par l’UNESCO. Durant trois siècles, ce lieu fut la plaque tournante de la traite négrière. Le nombre d’esclaves qui ont transité dans ce lieu est estimé à 3 millions, mais ce chiffre est sans doute bien loin de la réalité, car beaucoup mourraient ou se faisaient abattre.

Traités comme des bétails, ces esclaves étaient tâtés, pesés, numérotés, comme des bêtes ils vivaient et mourraient.

Nègre sans âme, nègre sans coeur, même le porc était mieux traité. Jeté à la mer, malade, tu ne valait rien.  Quelle était l’utilité de garder des êtres sans valeur, en plus de devoir les entretenir, ils n’allaient tout de même pas les soigner, ces nègres. Hop ! à la mer et les voilà débarrassés de ces inutiles. Aux yeux des esclavagistes, ces noirs, excusez moi , plûtot ces nègres car noirs n'était pas un mot d'usage, n’étaient considérés que comme du bétail. Un homme noir, n’était qu’une marchandise, bonne à procréer et à travailler, pourquoi lui donner de l’affection et du respect, pourquoi ? Mais selon le principe de l’époque il était impensable qu’un esclave ait un coeur, une âme, et puisse ne serait ce que ressentir des émotions au même titre que l’ignoble esclavagiste blanc.

Je suis antillaise, créole, métissée. Mais qui suis-je ? Je ne le sais pas. D’où viennent mes ancêtres? Je le sais encore moins. Peut être que mon arrière-arrière-arrière grand père est passé par là. Je ne le saurai jamais. Je me fabrique mon histoire à défaut de ne jamais vraiment pouvoir la savoir.

La traite négrière est un mépris des hommes et de l’humanité.

Je vous conseille vivement de consulter ce site, où vous aurez l’occasion de découvrir la maison des esclaves.

http://webworld.unesco.org/goree/fr/index.shtml